lundi 6 janvier 2014

La galette à deux coups !

Dimanche, on a fêté les rois comme il se doit.

Pendant la sieste, Lucie et moi avons fait une galette maison d'après une recette qu'elle avait réalisée avec sa classe en petite section de maternelle. Franchement, c'est loin d'être la meilleure galette du monde, mais elle se défend bien et surtout elle est très facile et rapide à faire !



Après une petite balade en vélo sous la bruine pour prendre l'air...



...nous sommes rentrés gouter la fameuse galette.

Malheureusement, entre temps, j'avais complètement oublié où était cachée la fève. Et donc, malgré le fait que nous en avons découpé 4 grosses parts, la galette a gardé tout son mystère : personne n'a eu la chance de coiffer la couronne.
 

Ce soir, les enfants (enfin surtout Lucie) attendaient le dessert de pied ferme. Cette fois, l'échec n'était pas permis : j'ai du faire en sorte de rester quelques minutes en tête à tête avec cette fichue galette, histoire qu'elle me dise enfin où était cachée sa satanée fève.
Ce qui s'est passé entre elle et moi restera à tout jamais entre elle et moi, mais enfin, ce soir, quand nous avons tiré les rois, on l'a eue (la fève) !!!

Et c'est notre petit roi à nous qui a gagné le gros lot !
Je l'avais prévenu avant qu'il n'attaque sa part qu'il devait faire attention car il y aurait peut-être un "caillou" dans le gâteau et qu'il ne fallait pas le manger.

Ça l'a beaucoup impressionné, alors au lieu de la manger, il a résolu de dépiauter la croûte de sa part de galette miette par miette en vérifiant bien à chaque fois qu'elle ne cachait pas un "caillou". Au bout d'un loooong moment passé à observer son manège (nous autres nous avions finis de manger/explorer nos parts depuis longtemps), j'ai craqué : j'ai soulevé ce qui restait de la croûte et j'ai planté mon doigts dans sa frangipane en disant "tiens, je sens comme un caillou là" - subtilité est mon deuxième prénom...- Et bien même ça, ça n'a pas suffit, j'ai du l'extraire moi-même de la frangipane car il n'osait pas y toucher !!!

Une fois qu'il a compris au vu de nos bruyantes ovations que ce truc dans sa galette était quelque chose de positif, il a bien voulu l'attraper et il a même essayé de le manger.



Je ne suis pas bien sûre qu'il ait vraiment compris le concept de la fève tout ça, mais bon... :-)



Il a choisi sa sœur pour Reine, ouf ! Heureusement, car même si elle l'a déjà eue avec ses grands-parents, je crois qu'elle était un peu déçue de n'avoir pas eu la fève cette fois aussi... ^-^


Bonnes galettes à vous tous ! 

PS : Pour ma part, j'en ai déjà 4 autres de prévues dans tout le mois de janvier. L'overdose me guette !  :-/


Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires:

cha a dit…

premiere mangee ce midi po eu la feve... on a prevu d'aller en acheter une demain apres la sieste pour le gouter...

Mme Cotcot a dit…

@cha : Prépares-toi à ce que ça ne change pas : pendant quelques années, tu vas devoir te sacrifier pour que ton gigot et ton asticot ne soient pas trop déçus par la galette en t'arrangeant pour que ce soit l'un deux qui ait la fève (et du coup, ça ne sera plus jamais toi ! ^-^)

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre commentaire !