dimanche 6 novembre 2011

Mensonge

Jusqu'ici, Lucie nous avait épargné les mensonges. Et à 3 ans, je trouvais ça normal qu'elle ne mente pas. Elle avouait ses bêtises et parfois venait même spontanément nous en informer.

Mais là, malheureusement, j'ai l'impression qu'elle s'y met.

Chaque vendredi, Lucie ramène un livre de l'école, livre qu'on doit rendre la semaine d'après pour pouvoir en reprendre un autre.

Or samedi soir, en lisant le livre de la semaine à Lucie, j'ai découvert horrifiée que la page de garde du livre était gribouillée au bic bleu !!!

La victime du crime...

Depuis que le livre est à la maison, c'est à dire depuis vendredi après-midi, j'ai déjà raconté ce livre plusieurs fois et son père aussi. Aucun de nous deux ne se souvient que le livre était abîmé, mais aucun de nous deux n'en n'est sûr...

Nous avons demandé à Lucie si c'était elle qui avait gribouillé le livre et elle a répondu que ce n'était pas elle. Je lui ai demandé de me le redire en me regardant bien dans les yeux, et elle l'a fait. Je lui ai ensuite demandé si elle savait qui avait pu gribouillé le livre et elle m'a répondu "c'est peut-être Perline" (Perline c'est celle qui s'occupe de la bibliothèque de l'école).

Pourtant, on est quasi sûr que le livre n'était pas gribouillé vendredi, mais quasi seulement (c'est tout le problème).

Si jamais on l'accuse à tort, bonjour le sentiment d'injustice ! Mais si on laisse passer alors qu'elle nous a menti, bonjour le sentiment d'impunité !

Alors, que faire ? Là, j'avoue qu'avec son père on s'est retrouvé un peu désarmés...

Conformément à ce fameux principe qui veut qu'il vaut mieux laisser un coupable en liberté plutôt que de condamner un innocent et en l'absence de preuve formelle de sa culpabilité, on va considérer qu'elle est innocente.

Mais je suis pourtant quasi sûre qu'elle est coupable ! :(

Edit :
Finalement, après avoir un peu tanné Lucie, elle a fini par avouer son crime (après avoir préalablement accusé fermement un petit camarade de classe).

Mais le pire c'est qu'elle a recommencé !!! Sur le même livre !!! Cette fois, elle a gribouillé la couverture.

Finalement, je crois que ce n'est pas vraiment le "mensonge" le problème. Habituellement, elle fait rarement de grosses bêtises comme ça. Alors là, deux fois de suite et alors qu'on lui avait bien mis la pression après le premier gribouillage, je pense qu'elle cherche surtout à attirer notre attention.
M'est avis qu'elle doit trouver que je m'occupe un peu trop de son petit frère.
J'espère que tout ça se tassera quand Henri aura intégré la crèche, et que nous passerons les mercredi uniquement "entre filles".

Affaire à suivre...

Rendez-vous sur Hellocoton !

8 commentaires:

Ktrine a dit…

Attention, on ne parle pas de mensonge à 3 ans... A cet âge-là, la frontière entre le réel et l'imaginaire n'est pas très définie. Elle vous raconte peut être ce qu'elle pense que vous voulez entendre, ou bien ce qu'elle aimerait (ne pas avoir écrit sur le livre) ou je ne sais quoi encore... Mais on ne peut surtout pas dire qu'elle se met à mentir. Elle grandit et se construit et cela c'est génial !

Ktrine a dit…

Amusant de voir le titre du livre... ! C'est tout à fait de circonstance !

Anonyme a dit…

Je me souviens qu'au même âge, E. avait piqué une petite voiture chez un copain : j'étais horrifiée et l'imaginais plus tard en voleur à la tire...Tu connais le beau résultat !! pas de panique, Zen...
Bises HH

Ellemme a dit…

Oui, elle teste les limites entre la réalité, l'imaginaire, et son pouvoir aussi de vous faire croire ce qu'elle imagine.. Pour l'instant à mon avis il faut rester très pédagogique, lui expliquer ou illustrer ce qui est vrai, et ce qui ne l'est pas. Et puis vous pouvez demander à l'école si le livre était gribouillé..

Mme Cotcot a dit…

@Ktrine et Ellemme : J'ignorais qu'on ne pouvait pas parler de mensonge pour les petits de cet âge. Quelque part ça me rassure, je voyais déjà ma fille en criminelle accomplie à trois ans !!!

@HH : hi, hi, hi, je ne connaissais pas cette anecdote !

Ktrine a dit…

Le commentaire d'HH m'a remis en mémoire l'histoire de ma fille aînée qui, à 5 ans, avait discrètement piqué des bonbons dans une superette en les cachant dans ses chaussettes. En sortant du magasin, elle m'avait montré fièrement ses chevilles gonflées par son larcin : "Regarde, maman !"....

chamo a dit…

oh la la... bravo la famille de voleurs...
nous aussi on a souvent ça à l'école mais il faut savoir que ce sont souvent les parents qui font les gribouillages sur les livres ou qui déchirent les pages des cahiers de liaison... ben voyons!

Mme Cotcot a dit…

@Ktrine : C'est ça les parents laxistes ! ;)

@Chamo : Ca, je veux bien croire que vous devez en voir des vertes et des pas mures !

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre commentaire !