jeudi 29 septembre 2011

Bad mother


Vue de l'intérieur d'une bad, bad, very bad mother...

Suite (et fin je l’espère mais sans y croire vraiment) de ces « amusantes anecdotes » autour du coucher de Lucie.


Hier, au moment de faire la sieste, Lucie a commencé à grogner qu’elle n’avait pas sommeil, qu’elle voulait une autre histoire, qu’elle voulait… bref, j’ai reconnu les premiers signes d’une crise imminente.

Encore sous le coup de la méga-colère de la veille, je n’ai pas voulu lutter et j’ai abdiqué tout de suite.

« Si tu ne veux pas dormir, tu restes à lire dans ta chambre sans faire de bruit, parce que MOI je veux dormir » lui ai-je dit.

Et toc.

Et j’ai fermé la porte de sa chambre.

Henri dormait déjà (Alléluia !)

J’ai un peu rangé la maison, puis je me suis mise dans ma chambre à moi pour y faire la sieste. Or, pile à ce moment là, une copine m’a appelé et j’ai décroché.

Nous voici à papoter un petit moment.

Bon ok, un bon moment !

A un moment donné, pendant ma conversation téléphonique, j’ai réalisé que Lucie faisait du bruit. Mais j’avoue que voulant éviter toute nouvelle confrontation du style « Moi : Sois sage / Elle : noooooooooooon », j’ai fait semblant de ne rien entendre.

Puis quand j’ai finalement entendu un larmoyant « Mamaaaaaaan », je me suis résignée à intervenir et j’ai mis fin à mon coup de fil.

J’ai ouvert la porte de sa chambre.

Et là, comment dire… les mots « mauvaise mère », « mère indigne », « t’as pas honte », « grosse nulle », etc. (je vous fais grâce de la liste exhaustive, je crois que vous aurez compris l’idée générale) se sont mis à tourner en boucle dans ma tête.

Ma pauvre petite Lucie était assise par terre, fesses nues, pleurant à chaudes larmes « j’avais envie de faire caca et pipiiiiiiiiii ».

Il y avait effectivement des traces de caca un peu partout sur le sol autour d’elle. Et… elle tenait dans chacune de ses mains… une boule de caca…

Je crois qu’il est désormais inutile de tergiverser, c’est légitimement à moi que revient l’Oscar de la pire maman du monde !!!

Ben oui, elle n’a pas réussi à ouvrir la porte. Et « j’ai appelé maman, mais personne me répondait ». (=coup de poignard dans mon cœur)

Voilà, hier j’étais la pauvre maman victime d’une enfant caractérielle et capricieuse et aujourd’hui me voici la mère maltraitante d’une pauvre enfant sage et innocente.

La vie de parents est décidément loin d’être un long fleuve tranquille.

Et je me demande bien ce que me réserve demain !



Rendez-vous sur Hellocoton !

5 commentaires:

Bri a dit…

j'émets de sérieux doutes sur la légitimité de ton oscar de la pire maman, mais alors en revanche je te décerne haut la main celui de la meilleure nièce qui ferait n'importe quoi pour distraire ses familles et amis :-) je trépigne d'impatience de lire la suite de vos aventures !
bisous à vous 4 même si je trouve que Mathieu et Henri ne font pas beaucoup d'efforts pour contribuer à l'élan familial de distraction de l'entourage ! :-)

Clinsette a dit…

Oh ma pauvre, les gosses ne nous épargneront rien! Et ils savent comment nous faire culpabiliser!
Tu n'es pas la pire des mamans (moi, j'ai quand même retourner le petit doigt de mon second dans une manche et je ne m'en suis aperçue qu'une demie-heure après... Mère indigne que je suis), tu es juste une maman qui a besoin de l'heure de la sieste pour toi! Et franchement, ta louloute ne t'aide pas sur ce coup-là!
Courage, la crise d'adolescence ne peut pas être pire que ce que tu traverses en ce moment, je ne pense pas qu'à 15 ans elle aura un "accident de caca"! lol
Bisous
Virginie

Mme Cotcot a dit…

@Bri : Merci pour l'oscar ! :) Je ne suis pas sûre de faire aussi bien tous les jours. Je vais même t'avouer que j'espère te décevoir un peu dans les jours à venir ! ;)))

@Clinsette : Le risque c'est qu'à 15 ans, ce soit pire qu'un accident de "caca" ! :(
Mais merci pour l'histoire du doigt retourné, maintenant je me sens moins seule dans l'indignité ! :)))

Carole a dit…

Oh ma pauvre, je te comprends!
Histoire similaire pour moi: après le coucher du soir, Elisa m'appelle. Je réponds que non, ca suffit, il faut dormir maintenant. Elle recommence, puis pleure. Au bout d'un moment, je vais dans sa chambre avec l'intention de la gronder et elle me dit qu'elle a mal au ventre et vomit... Là aussi, grand moment de désespoir ;-(

Bisous

Mme Cotcot a dit…

@Carole : Vive les mauvaises mères et leurs pauvres petites victimes (qui heureusement ne sont pas si à plaindre que ça) ! ;)

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre commentaire !