lundi 11 janvier 2010

Lectures

J'ai enfin terminé "Le grand Quoi" de Dave Eggers.




Ce livre est la retranscription écrite par Dave Eggers d'un réçit oral autobiographique de Valentino Achak Deng, soudanais ayant vécu la guerre dans son pays et aujourd'hui réfugié aux USA.



J'avoue que j'ai eu un peu de mal avec ce bouquin. Je n'ai pas réussi à rentrer dedans. Impossible de me connecter avec le personnage, de ressentir ce qu'il ressentait. Du coup, j'ai trouvé ça un peu dur à lire.

Je ne sais pas à quoi c'est du ? Est-ce le fait que Dave Eggers ne fait que retranscrire une histoire qui n'est pas de lui ? Ou à cet espèce de fatalisme permanent, typique me semble-t-il de la culture africaine, qui accompagne le personnage tout au long du récit ?


Pourtant, sur le fond, ce livre est vraiment très intéressant parce qu'il fait découvrir l'horreur qu'ont vécu les "populations déplacées" lors de la guerre civile, ou devrais-je dire des guerres civiles, qui ont ravagé et ravagent encore aujourd'hui le Soudan.


Rien que pour ça, je trouve que ce livre vaut le coup d'être lu et je le recommande à tous. Mais bon courage quand même à ceux qui vont se laisser tenter par ce pavé de 600 pages !



Maintenant, je lis complètement autre chose : "Le bébé" de Marie Darrieussecq.




C'est un petit livre qui se lit très vite. Je reviendrais donc vous en parler très bientôt, mais je peux déjà vous dire que j'ai grand plaisir à le retrouver le soir au moment de me coucher !

Rendez-vous sur Hellocoton !

3 commentaires:

Poussin a dit…

Moi, suis dans "La Femme du Vè" de Douglas Kennedy. Agréable à lire (comme globalement tous les autres que j'ai lus de cet auteur) mais un petit côté agaçant du personnage principal qui, au début de l'ouvrage, se fait avoir par un autre personnage et se contente de supporter sans trop réagir et ça, ça m'énerve, grrrrr...
Sinon, j'ai lu auparavant "Meurtriers sans visage" de Mankell et j'ai adoré ce polar suédois qui était, hélas, le seul que je n'avais pas encore lu de lui dans le registre polar !

L. M. a dit…

Tu as bien du courage, moi je n'arrive pas à me forcer, si je n'accroche pas avec le personnage ou l'histoire, ça m'ennuie profondément, et j'abandonne! A voir celui de Marie Darrieusseq, par contre, j'attends ton avis! :o)

Cotcot ! a dit…

@ Poussin : je suis aussi une adepte de Mankell, mais à petite dose, parce que c'est très noir !

@ L.M. : Oui, mais là, il y avait quand même un intérêt qui m'a aidé à tenir : je voulais en savoir plus sur la situation là-bas. Si ça avait porté sur un sujet lambda, il est fort probable que j'aurais lâché l'affaire !

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre commentaire !