lundi 13 février 2017

Risotto à la courge butternut et au safran

Il y a longtemps, mes parents nous avaient ramené du safran d'un de leurs voyages au bout du monde...



Jusqu'ici, nous l'avions gardé religieusement, sans trop oser/savoir l'utiliser. Et puis, dans un vieux numéro de "Marie-Claire idées", je suis tombée sur cette recette de risotto à la courge butternut et au safran et je me suis dit que ce serait l'occasion de se lancer ! :)

C'est Mathieu qui a officié en cuisine. Il a légèrement adapté la recette d'origine. Je vous donne donc sa version qui était très réussie !

Alors pour un risotto pour 4 personnes (ou 5 si comme nous vous avez trois enfants qui ont l'habitude de faire la fine bouche devant vos expériences culinaires...), il vous faut : 

- une courge butternut
- 250 g de riz arborio
- 1 belle échalotte
- 4 cuillères à soupe d'huile d'olive
- 1 dosette de filaments de safran
- 50 g de mascarpone (la recette originale prévoyait du beurre à la place)
- 120 g de parmesan râpé
- 1, 20 litre de bouillon de volaille

Préparer votre bouillon de volaille. 
Laver, épépiner et peler le butternut (quoique si vous le lavez bien, il est inutile de le peler, la peau s'assouplit à la cuisson et est aussi bonne que la chair). Puis couper la chair en petit dés. 
Eplucher et émincer finement l’échalote. 

Chauffer 2 cuillères à soupe d'huile d'olive dans une casserole. Y faire revenir doucement l’échalote et le safran pendant 3 minutes, jusqu'à ce que l’échalote devienne transparente. Ensuite, ajouter le riz et le reste d'huile d'olive. Mélanger à feu vif pendant 2 minutes puis ajouter 10 cl de bouillon de volaille. 

Lorsque le bouillon s'est totalement évaporé, verser une bonne louche de bouillon et les cubes de butternut. Le bouillon doit couvrir le riz. Mélanger sans vous arrêter à feu modéré. Ajouter du bouillon à mesure qu'il est absorbé par les grains de riz. Le riz doit toujours être baigné de bouillon. 

Lorsque le riz est presque cuit (c'est à dire encore un peu croquant sous la dent), et que le mélange devient crémeux, ajouter hors du feu une dernière louche de bouillon, le mascarpone et le parmesan. Remuer délicatement, poivrer (le bouillon est déjà bien salé, inutile d'en rajouter), couvrez et laisser reposer 2 minutes avant de servir !

Le risotto a une jolie couleur jaune et avec les cubes oranges de la butternut, le rendu est très joli. Et en plus, c'est très bon. Même Lucie a aimé ! Et un enfant sur trois qui aime, chez nous, c'est un beau résultat ! ^-^

Bon appétit !


Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 10 février 2017

Celle qui ne voyait rien...

C'est ma Lucie qui ne voit rien. Même assise au premier rang à l'école, elle a du mal à déchiffrer ce qui est inscrit au tableau... Et très souvent, la pauvre, se retrouve avec les yeux rouges et larmoyants et/ou des maux de tête... Bref, ma puce avait clairement besoin de lunettes !

Le rendez-vous chez l'ophtalmo, c'était hier et comme on s'y attendait, le verdict est sans appel : ma fille est myope ! Quasi aussi myope que moi (c'est à dire, beaucoup !). Du coup, elle va avoir des lunettes (ça, elle en est contente) qu'elle devra porter tout le temps (ça elle en est moins contente)... :-/



Ne reste plus qu'à trouver une plus jolie monture que celle de l'ophtalmo ! :)))


Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 9 février 2017

Opération pièces jaunes : done !

Cette année, nous avons participé pour la première fois à l'opération pièces jaunes. Mi-janvier, quand j'ai ramené une boîte vide de la poste, c'est Henri qui s'est passionné pour cette opération. Il a même tenu à emmener la boîte dans à l'école pour la présenter à sa classe. Et depuis, il allait régulièrement vider mon porte-monnaie ou les poches de son père de toutes nos pièces "jaunes". Entre parenthèses, ça a pas mal perturbé les enfants cette histoire de pièces jaunes qui sont rouges en fait ! :)))

Hier, nous avons enfin ouvert la boîte et fait les comptes.


Fier comme Artaban !!!

En voyant l'énorme tas de pièces que nous avions récolté, Henri m'a dit émerveillé : " bah dis donc, ils sont riches les enfants de l'hôpital !".

Ça c'est sûr, mon cœur, ils vont pouvoir s'en payer des choses avec les...tatam... 1,13 euros que nous avons rassemblé !!! :)))

Bref, nous avons été porter en grandes pompes notre fabuleuse récolte au bureau de poste qui a remercié le héros en lui donnant des cartes disant "merci pour les pièces jaunes". Il faut maintenant que je les accroches au mur dans sa chambre. Et il attends impatiemment l'année prochaine pour recommencer ! ^-^


Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 8 février 2017

L'école des 2 ans et demi

Ce matin, nous avons commencé l'adaptation à la crèche pour Timothée.

Etant donné que je suis en congé parental, il n'ira que de façon très occasionnelle. Aussi, l'adaptation se fait trèèèèèès lentement, avec seulement une ou deux "séances" maximum par semaine.
Ce matin, par exemple, c'était 10 minutes seulement et avec maman.
La semaine prochaine, ce sera 1/2 heure avec éventuellement séparation si l'enfant a l'air prêt.
Et si ça se passe bien, en fin de semaine prochaine, on tentera 1h avec séparation...

Bref, la journée complète, c'est pas pour tout de suite ! :)))

Ça fait longtemps qu'on le prépare à l'idée qu'il va y aller. A la maison, nous parlons de "son école pour les 2 ans et demi". A chaque fois, il se montre assez emballé à l'idée d'y aller, mais il me demande quand même si je serais bien là... ^-^

Aujourd'hui, donc c'était sa toute première séance : 10 minutes sans séparation avec maman.

Evidemment, il a fait sont timide en refusant de dire bonjour ou quoi que ce soit d'autre. Mais il regardait partout avec curiosité et avait l'air ravi. Je me suis installée dans la salle de jeux avec la puéricultrice qui s'occupera de son adaptation et j'ai dit à Timothée d'aller jouer. Après quelques hésitations et quelques regards en arrière pour vérifier sans doute que je ne m'évaporerais pas dès qu'il aurait le dos tourné, il s'est dirigé vers le coin cuisine et s'est mis à jouer à la dînette. Il avait l'air très content. En fait, il n'a quand même pas beaucoup joué, car il a passé le plus clair de son temps, à regarder, bouche béante, complètement fasciné, les autres enfants qui jouaient. A un moment, je lui ai demandé : "Ça va Timothée ?", il a tourné la tête vers moi et il a hoché la tête avec un sourire béat !





Finalement, je suis restée une bonne demi-heure à parler avec la puéricultrice ! Puis, les autres enfants ont mis leurs manteaux et leurs chaussures pour aller jouer dehors et on a du partir.

Et là, forcément, Timothée ne voulait plus quitter la crèche ! J'ai donc eu droit à une belle colère. Si il n'y avait eu que moi, je l'aurais bien laissé toute la matinée, mais non, j'ai bien compris qu'il fallait absolument y aller tout doucement, donc pas possible de prolonger.
J'ai donc embarqué mon Timothée en pleurs. J'ai essayé de lui dire qu'il y retournerait très bientôt, mais il demeurait inconsolable !
Dans la voiture, il a continué en pleurant : "Ma crèèèèèèche, ma crèèèèèèche, ma crèèèèèèche, ma crèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèche,..."

J'ai donc dit bien fort que oui, il y retournerait très bientôt et SANS MAMAN cette fois. Ça l'a calmé un peu.

Pas longtemps.

Il s'est remis à se lamenter parce que il voulait aller à la crèche... AVEC MAMAN !

Aaarrrrrgh !!!!!


Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 7 février 2017

La claque du Ninja

Hier, dans la cour de récré, les enfants s'étaient tous réfugiés sous le préau pour s'abriter de la pluie. Trop d'enfants dans un petit espace... résultat, ma Lucie a été victime du petit Arthur qui jouait au Ninja et qui lui a mis (sans faire exprès) une grande claque dans les dents !

La maîtresse m'a appelée car Lucie saignait pas mal de la gencive et que l'une de ses dent de lait qui était jusque là restée inébranlable s'est mise à sérieusement bouger. 

Si sérieusement que, au dîner, la dent menaçait vraiment de tomber. Je me doutais qu'elle allait tomber ce soir ou demain matin (heureusement, la petite souris est toujours prête et garde toujours dans un endroit tenu secret, une pièce de deux euros, cadeau rituel chez nous pour chaque dent tombée ! :)

J'étais quand même un peu énervée contre le petit Arthur parce que vu la tête de la dent, le choc avait du être pas mal violent. Aussi, je dis à Lucie : "Si ta dent tombe cette nuit, tu iras voir Arthur demain et tu lui montreras que ta dent est tombée et tu lui diras... Mais avant que je puisse exprimer le fond de ma pensée, Lucie, avec un sourire jusqu'aux oreilles : "Merci pour les 2 euros !!!"

:)))

Pas rancunière ma puce !!! (Bon, elle m'a expliqué que le fameux petit Arthur était très embêté, qu'il s'était excusé et l'avait aidé du mieux qu'il pouvait). 

Comme je le subodorais, quelques minutes après l'extinction des feux, la fameuse dent a décidé de rendre les armes... Alors, on a mis la dent dans la boîte à dents sous l'oreiller, et ce matin : 



La petite souris est passée ! ^-^


Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 6 février 2017

Cookie géant

Pour le goûter aujourd'hui, j'ai tenté une recette de Kat, auteur du blog cuisine Do You Cake :

Le cookie géant !


6 goûteurs sur 6 conquis ! C'est pour ça d'ailleurs que le cookie géant n'est plus du tout géant ;) !


Si vous voulez la recette, vous la trouverez sur la page Facebook du blog Do You Cake (publication du 21 janvier 2017).


Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 3 février 2017

Auprès de moi toujours

J'ai fini de lire :



Je ne vous mets pas le résumé qui figure au dos du bouquin, car il n'est pas du tout parlant et même assez trompeur quant au contenu de l'ouvrage. 

Si il fallait quand même faire un pitch du livre, je dirais juste que c'est une jeune femme qui raconte son quotidien et sa jeunesse à Hailsham, un pensionnat un peu particulier. Et que plus généralement, "c'est un roman d'anticipation qui raconte une histoire d'humanité dans l'Angleterre contemporaine". 

Je sais que ce n'est pas très parlant mais impossible d'en dire plus sans dévoiler l'intrigue. 

Quand ma cousine me l'a offert (merci Clémence ! :), elle m'a dit qu'elle ne saurait pas me dire si elle avait aimé ou pas, mais que c'était un ouvrage marquant. Elle avait tout à fait raison !

Personnellement, je n'ai pas accroché avec le style littéraire de l'auteur : trop "neutre" à mon goût. C'est très bien écrit, les personnages et l'histoire sont extrêmement réalistes mais j'ai eu du mal à ressentir les émotions de la narratrice et ça m'a un peu gênée. 

En revanche, effectivement, c'est un livre marquant car il aborde un sujet qui pourrait tout à fait devenir d'actualité dans un avenir proche et en dévoile subtilement les questions qui en découleraient. 

A lire donc, si le coeur vous en dit ! ^-^


Rendez-vous sur Hellocoton !